Fuite de tritium non communiquée à la centrale nucléaire de Cruas !

Ce n’est, hélas, pas une fake news. 190 becquerels par litre au lieu de 10 au niveau des captages d’eau potable de la centrale qui alimentaient notamment la cantine c’est pas rien, et ça n’a jamais été signalé tout de suite à l’association d’experts qui a décidé de démissionner en signe de protestation. Et des hydrocarbures ont aussi été détectés dans la nappe d’eau souterraine sous la centrale…

Source : Reporterre.net

Et n'oubliez pas de partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer